LE ZEN et les BOUDDHAS

PHILOSOPHIE


Ma passion pour les Bouddhas .


Le Bouddhisme n'est pas une croyance au sens traditionnel  du terme, mais une PHILOSOPHIE.Je me complais et baigne totalement avec cette manière de vivre, de penser et de croire. Pourtant, je ne suis pas influencée, par un enseignement traditionnel, avec un encadrement de professeurs, de moines ou de religieux.

Je suis seule avec des livres, des articles, des photos et des reportages, sur ce sujet.

Je défend une certaine manière de penser, en écoutant notamment le Dalaï Lama, et son élève Matthieu Ricard, qui défend le Bouddhisme Tibétain.

Je m'inspire aussi pour le ZEN ou ZAZEN, des textes de Maitre DÖGEN ,moine bouddhiste japonais XIIIe siècle.

Vous penserez que ce n'est qu'une infime partie du Bouddhisme, c'est vrai.

 Mais en Europe, la connaissance du Bouddhisme, nous est arrivée principalement par cet intermédiaire et les médias. Ensuite si l'on s'intéresse à ce personnage qu'est le DalaÏ Lama, on ne peut que commencer à écouter, lire et apprécier ses discours et aussi ce que dégage ce personnage toujours souriant. même s'il est parfois dans des positions plutôt inconfortables.

Il a une certaine maitrise et un comportement admirable . C'est un homme de PAIX, quoique certaines personnes pensent le contraire, il défend avec ardeur, sa manière de penser et aussi son pays qu'est le TIBET.

Tout cela pour en venir à la philosophie bouddhiste.....

Je ne me permettrais pas de réécrire l'histoire du bouddhisme, il y a des historiens pour cela, et mieux informés que moi.

Cependant, ce que veux écrire, c'est en fait une manière de penser que je voudrais développer au fur et à mesure de mes pensées intimes, dans ce monde qui nous entoure, fait de sociétés de consommations,d'une débauche de biens terrestres et d'une manière de penser, qui va à l'encontre même de notre planète TERRE.

Ce que je voudrai parler principalement, dans ce monde d'égoïsme, c'est la part principale donnée au " MOI ".

Ce Moi si important pour chaque personne, que l'on oublie très souvent celui des autres.Et c'est là, un problème très important pour notre société actuelle. On a toujours tendance à dire : moi je....., en réfléchissant bien c'est d'abord sa personnalité que l'on met en avant. Mais, celle des autres, y pensons nous ?

Dans mes lectures se rapportant au bouddhisme, au ZEN,voici quelques pensées  pour décrire un état d'esprit que nous devrions appliquer chaque jour, chaque moment, chaque instant :  LE ZEN

" Etudier la voie du Bouddha, c'est s'étudier soi-même. S'étudier soi-même, c'est s'oublier soi-même. S'oublier soi même, c'est percevoir le soi-même, comme le dharma du Bouddha."

" C'est prendre conscience de soi, dans tout ce qui nous entoure. Réaliser cela, c'est abandonner son corps et son esprit de toute notion narcissique "

Ces paraboles, je les aient empruntées à un texte le " GENJO-KOAN" de Maître Dôgen ( La loi réalisée de l'Univers ) - texte écrit en automne 1233 -

En en-têtede cet article : l' image d'un Bouddha pour lequel, j'ai une admiration, car il est de toute tranquillité, un conseiller je dirai, car il est enseignant. Sa figure douce et pure à la fois, un buste haut, une taille mince,les épaules très légèrement voutées. Il est vivant, humain, il sait exprimer avec force et évidence, une foi bouddhiste très aristocratique qui prône la vision, d'un monde d'éternité, de paix et d'harmonie.

Je vous laisse, pour aujourd'hui, à vos pensées.......

 

  

 

 


Découvrez Hans Zimmer!

12/07/2010
0 Poster un commentaire

- Le Bouddhisme est-il une religion 06/2009

Le Bouddhisme est-il une religion ?

Si l'on entend par religion, la reconnaissance et le culte d'un dieu créateur tout puissant de qui dépend la destinée humaine, le bouddhisme n'est pas une religion.

Le Bouddha affirme que la destinée de l'homme dépend de lui-même, de sa pensée,de ses paroles, de ses actes. L'homme est complètement responsable de son bonheur comme de ses malheurs.

Si je reprends le texte n° 01/2009 que j'avais écrit, j'indiquais que le bouddhisme était une philosophie.

Etymologiquement " philo" veut dire : amour et " sophie " veut dire sagesse. Si philosophie est amour de la sagesse, on peut dire que le bouddhisme est une philosophie, car la Sagesse est la qualité la plus importante dans le bouddhisme, elle prédomine la foi et l'amour. Le travail d'un bouddhiste consiste à développer sa sagesse. Un bouddha est celui qui a sa sagesse pleinement développée.

D'une façon générale, la philosophie est l'étude rationnelle et expérimentale de la nature et de la vie. Avec cette définition, on peut dire aussi que le bouddhisme est une philosophie, car c'est grâce à son étude rationnelle et expérimentale de la nature et de la vie que le Bouddha a développé sa doctrine ( appelée Dharma ).

Le bouddhisme n'est pas seulement une étude rationnelle et expérimentale, c'est aussi une pratique méthodique et expérimentée pour arriver à l'objectif final : LE VRAI BONHEUR, LA LIBERATION TOTALE DE L'HOMME.

L'enseignement du Bouddha,( c'est le Dharma), se base sur l'observation de la vie courante : la vie est souffrance; puis sur la recherche de la cause profonde de cette souffrance : l'ignorance; sur son expérience personnelle d'une vie bienheureuse sans souffrance; et enfin les méthodes pratiques pour mettre fin à cette soufrance : la purification et la méditation.

d'après Min Thin-Oen

Bouddha ne voulait convertir personne, ne faisant qu'exposer ses expériences, ainsi quiconque voulait suivre son enseignement, le faisait librement. De même, il ne cherchait pas à être vénéré.

Si l'on reviens, au temps présent, le Dalaï Lama, affirme exactement la même volonté, " Ne changer pas de religion, mais vous pouvez suivre les enseignements , cela ne vous engage aucunement "....seulement à approfondir et à réfléchir sur le bien fondé de cet enseignement.

                                    ----------------------

" C'est un mode de vie, une manière de se comporter, une hygiène mentale radicale.... " . Elle conduit au détachement et à la disparition de toute notion du " moi " et permet de détruire les racines de toutes souffrances : haine, convoitise et illusion. - Michel Henri Dufour -

                                   ------------------------


13/02/2009
0 Poster un commentaire

- La Gestuelle des Bouddhas 05/2009

J'ai été amenée à me poser certaines questions, en admirant le statuaire de certains Bouddhas. En effet, je me suis intéressée particulièrement à la manière et aux gestes effectués par plusieurs d'entre eux. Ceux-ci, quelquefois me paraissent vivants, tant la pose est véridique et semble vouloir dire quelques chose.

En effet, en" piochant" dans les livres et les photos, ces gestes ont bien une signification, et se rapportent en fait, à la philosophie que ces statues dégagent. Alors, prenant mon courage à deux mains, je me suis penchée sur la question et j'ai découvert, dans mes recherches, ce qui faisait leurs mystères...

Dans la philosophie bouddhique, des éléments sont pris en compte pour faire connaitre et appliquer certaines bases,en matière d'enseignements des principes fondamentaux . Cette conception est fondée sur un ensemble de pratiques comme : la méditation,l'absence de crainte, le don de soi,ou l'enseignement, etc...( ceci, mérite un édito particulier , que j'aborderai en son temps )

Pour le moment présent, voici le descriptif de ces gestes,

Il y a six particularités:

1- le geste du DON : la main tendue en avant comme une offrande. Le don libère des trois poisons : l'orgueil, l'ignorance,et la jalousie.

2-le geste de l'ABSENCE DE CRAINTE : main levée, paume de face, doigts serrés, témoigne de la confiance et de l'apaisement.

3-le geste de la MEDITATION : les yeux clos ou mi-clos, le geste de la méditation se fait les mains superposées, placées dans le giron ( partie du corps de la ceinture aux genoux quand on assis ), les paumes vers le haut et les pouces réunis.

4-le geste de l' ENSEIGNEMENT : se fait à deux ou une seule main. Lorsque les deux mains se réunissent près du coeur, il célèbre le sermon le plus essentiel du bouddhisme, puisque l'énoncé désigne les quatre nobles vérités : la vérité de la souffrance, son origine, la cessation, et le chemin pour parvenir à la cessation....

5-le geste de la PRISE DE TERRE A TEMOIN : c'est le geste le plus connu ! Assis en posture de méditation, le Bouddha sort de sa méditation et déplace son bras droit vers son genou pour toucher la terre de l'extrêmité de ses doigts.

6-le geste de l'ANJALI : ( anjali voulant exprimer l'hommage, le respect ) mains jointes devant la poitrine, les doigts tendus ou parfois entrecroisés évoquant la forme d'un bouton de lotus. C'est le plus familier des mudrâs ( geste rituel des mains, et position particulière des doigts,ayant une signification symbolique utilisés entre autres par des danseurs traditionnels de l'Inde ). C'est donc celui du salut, de l'hommage, ou de l'adoration.

C'est la découverte pas à pas de la philosophie bouddhique......:


 







10/02/2009
2 Poster un commentaire

- Quelques citations du BOUDDHA - 02/2009

Afin  de mieux connaitre l'esprit de Bouddha, quelques citations peuvent nous amener à réfléchir sur la philosophie certaine de ses pensées :

-Attends tout de toi même.

- Aves nos pensées, nous créons le monde.

- Celui qui est maitre de lui-même, est plus puissant que celui qui est maitre du monde.

- Il n'est pas de détresse pour celui qui a terminé son voyage, qui a abandonné tout souci, qui s'est libéré de toutes parts, qui a rejetté tous ses biens.

- La vie n'est pas un problème mais une réalité à résoudre

-Le bonheur n'est pas chose aisée. Il est très difficile de le trouver en nous, il est impossible de le trouver ailleurs.

- Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde, nous le créons.

 

A MEDITER......


26/01/2009
2 Poster un commentaire

Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser